Précédemment, j’ai commencé à vous expliquer comment est ce que je m’étais sortie du casse-tête aussi répétitif que chronophage du « Pffff j’ai rien à me mettre ». Les trois premières étapes ont été:

  1. Trouver mon style
  2. Choisir les couleurs que j’aimais porter
  3. Faire le tri dans ma garde robe

Vous pouvez lire l’ensemble dans cet article

La célébrissime méthode de la garde robe capsule étant celle que j’ai choisie, il a fallu que je la mette en place.
d77ece5b0e7d942a1aa26afe97866cd94) J’ai imaginé ma garde robe capsule: J’ai beaucoup cherché sur le sujet. J’ai glané des infos, des retours d’expérience…. La papesse de la méthode parle de 37 pièces vestimentaires plutôt décontractés (elle travaille chez elle) dont elle change une partie avec les saisons. J’ai opté pour 50 pièces maximum pas une de plus dont je changerai une petite partie 2 fois par an: soldes d’hiver et soldes d’été (dans un monde parfait).  Dans les pièces comptent: hauts, bas, robes, manteaux/pardessus, chaussures et certains accessoires textiles (écharpes, châles…). Les sous-vêtements, pyjamas, vêtements de sport ne comptent pas. Ce chiffre me correspond: il regroupe mes 2 gardes robes qui sont complètement différentes, bureau et week-ends.  50 pièces, ça tient parfaitement dans mon placard et surtout, ça permet assez de combinaisons différentes pour tenir plusieurs mois. A chacun de trouver le nombre de pièces qui lui correspondra: j’ai vu sur pinterest des capsules topissimes avec seulement 20 pièces, c’est dire !!!

5) J’ai fait l’état des lieux. C’est fastidieux, mais j’ai inventorié TOUTES les pièces que j’avais. Comment savoir exactement ce qu’il te manque si tu ne sais pas exactement ce que tu as ? En outre, cet inventaire m’a permis de constater que malgré mon tri, j’avais encore pas mal de doublons. Bref, j’ai tout tout listé. Une feuille et un crayon suffisent, mais j’ai aussi une application qui déchire pour organiser ma garde robe dont je vous parlerai plus tard.

La conclusion a été qu’il me manquait: une jupe bordeaux/merlot, une écharpe merlot….. et aussi que je devais remplacer quels chemisiers… Conclusion: toutes ces fois où j’ai dit que je n’avais rien à me mettre, j’avais bien des choses à mettre, il ne me manquait quasiment rien.

6) (Optionnel) Avec une liste très précise, j’ai pu tenter de compléter ma garde robe et la rendre ULTRA KIFFANTE.  On en parle ou pas, de ces fois où tu vas faire les soldes sans savoir exactement ce que tu cherches ? et/ou tu te laisses aller à acheter des trucs que tu trouves sympa, puis après tout  c’est soldé (ou pas), et qu’au final tu ne portes pas. QUINTUPLE PEINE: perte de temps, d’argent, d’espace, d’énergie et désespoir parce qu’au final, t’as toujours rien à te mettre. C’est fini tout ça : danse de la joie !!!


Une fois que tu sais:

  • quel(s) style(s) te va (vont) —> suite à l’étape 1
  • quelle(s) couleur(s) tu veux porter —> suite à l’étape 2
  • quelle(s) pièces(s) tu as/ te manquent—> suite aux étapes 3 à 5

Tu maîtrises ta garde robe et donc, tu peux tirer quasiment au hasard ce que tu vas porter.


J’en suis encore à compléter ma capsule, mais c’est parce que je cherche des choses bien précises. Il n’empêche qu’aujourd’hui pour moi, la question du « qu’est ce que je vais mettre » est un vrai plaisir:

  • c’est rapide et simple: tout va avec tout
  • c’est ludique: quelle nouvelle combinaison vais-je pouvoir créer aujourd’hui ?
  • c’est une source de plaisir: j’aime tous les vêtements que j’ai car soit ils me mettent en valeur, soit ils font « le job » en m’offrant le minimum d’élégance et le maximum de confort que chacun est en droit d’exiger de ses vêtements.

Je vous le souhaite !

A bientôt !

Livy

Laisser un commentaire